Histoire de la Bijouterie

Bijoux: une Longue Histoire Universelle...

Les prémices: depuis l'aube de l'humanité, l'homme aime se parer, se distinguer en portant des objets tels que des coquillages, des objets en bois travaillé, des fleurs, des pierres...A usage souvent magique, symbolique, protecteur, ou signe d'appartenance à un groupe, le bijou fait partie de l'Histoire de l'Humanité depuis toujours.Les bijoux actuellement identifiés comme les plus anciens sont 41 coquillages percés retrouvés sur le site de Blombos en Afrique du Sud présentant des perforations et des facettes d'usure liées à leur port, ils ont été datés à 75 000 ans.

Les débuts d'un Art: Puis l'art de la bijouterie a évolué au fur et à mesure des découvertes, des inventions, des modes, et des techniques. Dès l'apparition du métal, et tout particulièrement de l'or, les techniques d'orfèvrerie vont se développer et une grande variété de parures de très grande qualité va se développer.

- En Europe, les Celtes seront le premier peuple à être réputé pour la qualité de leurs parures et de leur bijoux.

- En Amérique, les peuples précolombiens étaient culturellement attachés aux bijoux en or.

- En Afrique Antique, comme en Egypte ou dans de très nombreux peuples d'Afrique de l'Ouest, la bijouterie est déjà un art.

- En 300 avant JC, les Grecs faisaient des bijoux multicolores et ont utilisé des émeraudes, des grenats, des améthystes et des perles. Ils ont également utilisé des pierres colorées, le verre et l'émail.

Explosion du commerce: Le bassin méditerranéen va voir fleurir les centres de bijouterie, et les bijoutiers vont peu à peu voyager pour s'installer dans les comptoirs d'échanges dans lesquels ils pourront avoir commerce avec de nouveaux clients. Ils emportent avec eux savoir-faire et techniques, et les modifient et agrémentent en fonction des goûts et attentes de leurs clients.

La bijouterie devient l'appanage du luxe:A Rome, l'or était magnifiquement porté et on cherchait par exemple, à concevoir des pendentifs pouvant contenir quelques gouttes de parfum. A cette époque, c'est avant tout l'élégance qui devait être exprimée par les bijoux que l'on portait. L'Italie est toujours reconnue aujourd'hui pour avoir des joailliers exceptionnels appréciés du monde entier par la Beauté et la grâce de leurs bijoux. En France et en Angleterre, durant le 13ème siècle, les artisans et les domestiques avaient alors reçu l'interdiction de porter de l'or et de l'argent, afin que les bijoux restent l'apanage des "grands" et ne soient pas dévalorisés.

Démocratisation: Au 17ème siècle, les imitations jusque là objets de tromperies prennent de l'essor. Les bijoux en pâte de verre, en fausses perles deviennent des parures acceptables et le bijou se démocratise.

Bijouterie et Néoclassicisme, ou le retour au luxe: sous l'Empire, Napoléon réhabilite le bijou véritable comme splendeur de la cour.De nombreux bijoux dits Empires sont crées. Les joailliers rivalisent de créativité pour mettre en valeur les plus belles pierres précieuses pour orner les joyaux impériaux. Le style Néoclassique est copié dans toute l'Europe. Les parures, pouvant être composé d'un collier, un peigne, un bandeau, des bracelets, des épingles, une ceinture, des boucles d'oreilles font leur apparition. Le camé aperçu sur la couronne de Napoléon lors de son couronnement déchaîne les passions et lance une nouvelle mode.

Cependant, si les joailliers travaillent les métaux les plus précieux, les bijoutiers continuent de produire des bijoux plus abordables à plus grande échelle, voir en série.

Arts et métiers, un bijou unique sinon rien: Naît alors un mouvement populaire sous le regne victorien, en Amérique et en Australie, accusant les bijoux en vente d'être de médiocre qualité et trop démocratisés. les femmes victoriennes refusent alors de porter le moindre bijou, ou les achètent aux artisans bijoutiers, apparus à cette période, donnant essor au mouvement des Arts et Métiers, aux créations plus individuelles, fines et délicates.

En France, naît l'Art Nouveau, dont les bijoux suivent des lignes organiques sinueuses, se courbant en rêveries romantiques et imaginaires, avec des longues beautés éthérées se métamorphosant en des formes d'oiseau ailé et de fleur. Ce mouvement a commencé à Paris et son influence a gagnée partout dans le monde Occidental. Le Français René Lalique était le maître-orfèvre de l'ère Art Nouveau produisant des pièces exquises. Aujourd'hui on admire toujours son style et il est toujours copié. Des formes florales et botaniques magnifiques, travaillées souvent dans l'émail peu coûteux, sont devenues si populaires qu'une fois fabriquées en série, le style d'Art Nouveau a décliné.

Un contexte favorisant la diversité: La Deuxième Guerre mondiale en Europe a interrompu la production d'excellents bijoux quand les métaux ont été rationnés. Dans ce nouveau contexte, les métaux précieux et les bijoux de pierre n'étaient simplement plus disponibles. Les bijoux de fantaisie et de qualité qui fleurissaient en Amérique, sont devenus beaucoup plus acceptables et étaient une alternative réelle aux vrais bijoux. De plus, les perles autrefois très couteuses car très rares, sont désormais produites en culture et se démocratisent.

Grâce à des avancées techniques dans des méthodes de production, une gamme énorme de styles était disponible en Amérique et puisque c'était si populaire le marché est devenu dynamique, inventif et accessible.

Depuis les années 1950, on peut distinguer clairement trois grands secteurs :

- la joaillerie, qui fabrique des pièces uniques ou en série limitée dans des matériaux prestigieux,/p>

- la bijouterie fantaisie, qui produit des pièces en série en profitant des nouveaux matériaux comme le plastique,/p>

- la bijouterie artisanale, qui fabrique des pièces uniques ou en série limitée.

Aujourd'hui, le monde de la bijouterie nous offre un éventail de possibilités considérables, de matériaux, de formes, de couleurs, de qualité. Les beaux bijoux, en matériau moins authentiques mais tout aussi resplendissants sont accessibles à tous. L'Oxyde de zirconium remplace le diamant, mis en valeur sur des métaux précieux pour des bijoux d'une grande qualité. Les cristaux de couleur Swarowsky colorent des bijoux tout à fait remarquables.

Les différents types de tailles des pierres en joaillerie

tailles des pierres