Livraison gratuite en France | Livraison internationale | Retours à 30 jours | Paiement sécurisé

A la suite de l’épisode 1 de cette série, concernant le gouffre entre la mode féminine des années 50 et la mode actuelle, voici la seconde image, concernant les hommes les plus importants de leur génération.

Dans ce nouvel article, à l’instar du premier, je vais tenter de vous faire part de ma première impression, puis de ma réflexion en seconde lecture.

les hommes politiques

De premier abord, l’effet comique est au rendez-vous : on voit une photo historique en noir et blanc, de trois hommes qui posent d’un air important, avec un visage solennel, à la tenue impeccable. On pense les avoir déjà vu des nos livres d’histoire. On sent qu’on est en présence d’hommes qui ont comptés et qui imposent le respect.

En opposition, on voit trois hommes de notre actualité et que l’on reconnait facilement car ils défrayent régulièrement la chronique. Se sont des hommes importants de notre époque, et pourtant…et pourtant ces images peuvent nous en faire douter!

Torse nu sur un cheval, grimaçant ou décoiffé, ces hommes sont à l’opposé des hommes importants tels qu’on pourrait les imaginer, et surtout, tels qu’on les connaissait jusque-là.

Quel gouffre, là encore, on peut s’en amuser ! Aurait-on perdu toute dignité ? Quels sont ces clowns qui nous dirigent maintenant ?

Reprenons notre sérieux, et analysons plus avant ces photos.

Je fais d’abord les présentations : Sur l’image ancienne, on peut voir, de gauche à droite, Joseph Staline (dirigeant de l’URSS de 1920 jusqu’à sa mort en 1953), Franklin Delano Roosevelt (32e président des Etats-Unis d’Amérique) et Winston Churchill (premier ministre britannique pendant la seconde guerre mondiale), lors de la conférence de Téhéran en 1943. Voici trois grands leaders de leur temps, qui ont façonné le monde tel qu’on le connait aujourd’hui.

Sur l’image récente, on peut voir leur « héritier » respectif, puisque nous avons trois clichés, le premier de Vladimir Poutine (Président de La Fédération de Russie depuis 1999), Donald Trump (45e président des Etats-Unis) et Boris Johnson (Premier ministre Britannique depuis 2019). A première vue, ces trois photos ne mettent pas en valeur nos protagonistes, qui ont l’air d’avoir été pris en photo dans des situations ubuesques. Ils sont plutôt ridiculisés et ne reflètent pas du tout l’image de leur fonction (qui rappelons –le est tout simplement « maitre du monde »).

Je pense que l’on peut mettre quand même à part la photo de Vladimir Poutine, car si voir un homme torse nu sur un cheval ne nous évoque pas forcément un homme politique crédible, ces images ont pourtant été faites dans un but de propagande, pour rassurer les habitants de la fédération de Russie sur la force, la puissance, la bonne santé, voire la jeunesse de leur dirigeant. Il ne s’agit en aucun cas d’un cliché pris « sur le vif », par des paparazzis sans scrupules, voulant prendre Mr Poutine dans une situation compromettante, mais il s’agit d’un cliché, parmi une grande série, destinés à le mettre en valeur, tel un héro, un guerrier, un homme, un Vrai.

Les deux autres clichés sont différents car ils montrent de façon volontaire les deux hommes, Donald Trump et Boris Johnson, faisant des mimiques voire, des grimaces. Ces deux clichés s’opposent donc vraiment aux clichés anciens évoqués précédemment. Cette opposition vise donc bien à décrédibiliser les dirigeants actuels, grimaçant sans retenue, en les comparant aux anciens dirigeants, dignes et emprunt de la gravité de leur rang. Ainsi pour ces deux exemples, on peut vraiment se demander si la dignité et le sérieux, ou du moins, l’image de la dignité et du sérieux sont toujours de mise.

Qu’attendons-nous aujourd’hui de nos hommes politiques ? Peut-on faire confiance, à de tels hommes, peut-on mettre le monde entre leurs mains ? Je serai tenter de dire qu’après tout, cela les rends plus humains, plus proches, plus réels…(Je ne souhaite évidemment pas m’étendre sur ce que je pense de D.Trump comme président des Etats-Unis, ni même comme individu, car ce ‘est pas le sujet 😉 )

Bref, ces clichés sont dans l’air du temps où les barrières sont levées, grâce notamment aux réseaux sociaux qui nous mettent en relation directe avec tout un chacun, qu’il soit président, star ou anonyme.

C’est mieux ? C’est pire ? L’avenir nous le dira 😉